Mai 2022

On ne change pas une bonne préparation...

Aujourd’hui, c’est vendredi, je décide partir vers Saint Bernard pour une pêche au feeder en Saône..

Pêche sous un ciel bleu, avec du vent, toute la journée.! Voyez donc la suite dans le récit complet…

Ma pêche...
aujourd'hui c'est 100% Feeder

Le nylon pour la pêche, spécial "Anglaise & Feeder". Corps de ligne pour moulinet de MFT ® possède une résistance hors norme et coule très rapidement.
Le kit clip plomb spécial FEEDER de chez MFT ®. de plus petit taille, il sera très discret sur vos montages FEEDER.

Bonjour les amis, je suis de retour devant mon écran je voudrais vous faire part de ma petite dernière journée. Encore une très belle journée durant laquelle j’ai rencontré Madame la brème a beaucoup beaucoup de reprises.
Je suis allé une fois de plus sur le plan d’eau de Saint-Bernard ou plutôt sur la Saône à Saint-Bernard juste à côté du pont pour ceux qui connaissent.
J’ai passé une bonne journée.
J’ai une fois de plus fait une pêche au feeder mais cette fois je ne me suis pas laissé avoir étant donné qu’il y avait beaucoup de vent j’ai monté lourd.
J’avais des cages de 60 g plus l’amorce je dirai que ça faisait à peu près 80/85 grammes et contre le vent c’était encore un peu léger.
Il me manquait bien 20/30 grammes alors j’ai dû pousser sur la canne.
Comme d’habitude se fait une pêche en pointillé.
1h avec beaucoup de touches puis un blanc total puis de nouveau des touches puis de nouveau un blanc puis les touches puis un blanc… toute la journée comme ça.!
Peut-être aussi du au nombre de bateaux et de choses flottantes en tout genre qui flotte à ce niveau de la Saône. c’est un peu galère !
J’avais, comme je fais d’habitude, préparé mon amorce la veille au soir.
Je la mouille un peu,je la laisse toute la nuit travailler et je la remouille une deuxième fois avant de patir de chez moi… en arrivant sur le coin de pêche elle est presque prête, j’y ajoute alors les pinkies et les asticots et c’est parti.
Généralement ça marche plutôt bien.
Je remercie mon boulanger de bien vouloir me garder les brisures, découpes et autre petits morceaux de pain tout frais de la journée.
Cette fois-ci comme je vous l’ai dit j’avais monté un peu lourd sur mon moulinet, du 30 centièmes en corps de ligne et du 14 centièmes avec un hameçon de 16 à pallettes ( bas de ligne de 80cm ).
Voilà je suis prêt, la pêche peut commencer.
Quelques coups d’amorçage avec un feeder le plein d’amorce, réglage de la longueur, tout est bon, on y va.
Ça a débuté relativement rapidement, au bout d’un quart d’heure je prenais le premier poisson de ma journée et puis toutes les 10 minutes environ un poisson.
Ça a été comme ça toute la journée. Des plages ou le poisson était mordeur et j’avais touche sur touche et des moments quelquefois long (plus d’une heure) où je n’avais plus une seule touche, rien, asticot Pimkie rien ne bougeait.
Comment je me l’explique? Je ne sais pas, peut-être des prédateurs sur le coup. Le coin est réputé pour connaître quelques silures, pas mal de sandre et au brochet donc c’est peut-être l’explication des va-et-vient de prédateurs qui font que les poissons blancs se dissimulent, se cache.
il se peut aussi que la fraye y était pour quelque chose car j’ai remarqué pas mal de boutons sur les Brêmes que j’ai pris qui correspondent bien à des montées de phéromones.
Malgré tout cela, la journée s’est quand même bien déroulée au bout du compte je remonte la bourriche avec une bonne quinzaine de kg.
Je suis assez content de ma journée. cette fois-ci je n’ai pas cramé au soleil car j’étais sous les arbres à l’ombre quasiment toute la journée.
J’ai même eu du mal à quitter mon polaire tant le vent de face était frisquet.

Voilà encore une bonne journée passée au bord de l’eau.
La Saône est toujours aussi belle. J’ai très hâte d’y retourner.
À très vite tes amis pour de nouvelles aventures.

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
Email

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other